Chers frères et sœurs,
Voici la prédication de ce matin
Soyez bénis
Ensemble pour la Gloire de Dieu
Jacques Imobersteg – Plaire à son prochain et non à soi-même

Romains chapitre 15 versets 1 à 2 (version Semeur)

15.1 Nous qui sommes forts dans la foi, nous devons porter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, sans chercher notre propre satisfaction.

15.2 Que chacun de nous recherche la satisfaction de son prochain pour le bien de celui-ci, en vue de l’aider à grandir dans la foi.

Galates chapitre 6 versets 2 à 3

6:2 Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ.

6:3 Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même.

Romains chapitre 14 verset 1

14:1 Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions.

Romains chapitre 14 versets 5 à 6

14:5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.

14:6 Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas, et il rend grâces à Dieu.

Philippiens chapitre 2 versets 3 à 8

2:3 Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.

2:4 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.

2:5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ,

2:6 lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu,

2:7 mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme,

2:8 il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.

Psaume 69 verset 10

69:10 Car le zèle de ta maison me dévore, Et les outrages de ceux qui t’insultent tombent sur moi.

Romains chapitre 15 verset 1 (version Louis Segond)

15:1 Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes.

Deutéronome chapitre 8 verset 2

Et tu te souviendras de tout le chemin par lequel l’Eternel, ton Dieu, t’a fait marcher ces quarante ans, dans le desert, afin de t’humilier, et de t’eprouver, pour connaitre ce qui etait dans ton coeur, si tu garderais ses commandements, ou non.

Romains chapitre 15 versets 1 à 3 (version Parole vivante)

15.1 Si donc nous nous considérons comme « forts », si notre foi est robuste et nos convictions fermes, sachons que nous aurons à faire nôtres les fardeaux que leurs scrupules imposent aux « faibles » ; nous devons soutenir ceux dont la foi est encore mal assurée. Nous n’avons pas le droit de ne penser qu’à nous-mêmes et d’agir à notre guise. Nous ne pouvons pas simplement rechercher notre propre agrément et vivre pour notre plaisir.

15.2 Cherchons au contraire à être agréable au prochain, pensons à ce qui lui fait plaisir et qui contribue à son vrai bien. Une telle attitude constructive nous soudera les uns aux autres et édifiera notre communauté.

15.3 Le Christ n’a pas non plus vécu comme il lui plaisait, il n’a pas cherché son intérêt personnel ou sa propre satisfaction ; mais il aurait pu dire, comme il est écrit : Ceux qui te haïssent, m’insultent ;
je me charge des outrages qui t’atteignent.

15.4 Or, toutes ces paroles consignées jadis dans l’Écriture ont été notées pour nous instruire. Les nombreux exemples que la Bible nous donne de ceux qui ont supporté avec constance leurs fardeaux et que Dieu a consolés, doivent nous encourager, développer notre patience et entretenir notre espérance.

15.5 C’est Dieu qui est la source du courage et de la patience, c’est lui qui nous console. Qu’il vous accorde, les uns envers les autres, ces sentiments de chaude sympathie qui étaient en Jésus, afin que vous viviez ensemble dans une parfaite harmonie, comme le veut Jésus-Christ.

15.6 Ainsi, vous pourrez tous ensemble, d’un commun accord, unir vos voix en un chœur de louanges et chanter, comme d’une seule bouche, la gloire de Dieu.

15.7 Accueillez-vous donc affectueusement les uns les autres, tout comme le Christ vous a accueillis. Occupez-vous des autres comme il a pris soin de vous, et ceci, pour la gloire de Dieu.